Végéta, le dernier survivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Végéta, le dernier survivant

Message par Admin le Mar 5 Mai - 17:51

Végéta, le dernier survivant/chapitre 01
corrigé


Suite à la destruction de la planète Bejita,
quelques survivants œuvraient à présent pour
le cruel tyran du nom de Frieza. Végéta, Nappa
et Radditz étaient les derniers guerriers d'un
peuple exterminé.
Dans sa chambre, un prince déchu du nom de
Végéta était allongé sur son lit et contemplait
le plafond faiblement éclairé. Ce jour là, la
radio du vaisseau diffusait une très ancienne
musique dans les chambres des soldats. La
musique racontait l’histoire d’une femme qui
parlait d’une époque à présent révolue, cette
mélodie si légère accompagna le silence pesant
du saiyan perdu dans ses pensées. Après une
dure journée d’entrainement, le prince se
reposait tranquillement, se posant sur mille et
une questions. Une main derrière la tête, Il se
laissa bercer par cette musique mélancolique.
Quand soudainement, un bruit sourd venant de
la porte le réveilla. Un étrange légionnaire à la
peau sombre et aux yeux noirs entra sans crier
gare. Végéta surpris se redressa sur le lit et lui
demanda d'un ton neutre.
- Que se passe t-il?!
- Le seigneur Frieza veut te voir
immédiatement! répondit ce dernier.
- Hum, très bien, j’arrive…
Après le départ du soldat, le commandant
chaussa ses bottes et se leva pour rejoindre la
salle où Frieza l’attendait. Au même moment, il
fut rejoint par Radditz et Nappa qui le
suivaient.

- Tiens, voilà que Frieza a besoin de nos
services pour la sale besogne, grogne Radditz
- Oui mais en attendant, je suis bien content de
faire la sale besogne, répondit Nappa d’un air
souriant
- Tu as raison, après tout ce ne sont que des
taches routinière, j’ai hâte de savoir ce qu’il va
nous proposer pour une fois!
- Peut être enfin une mission importante, je
n’attends que ça!
Végéta, ne fit guère attention aux remarques
portées par ses hommes, mais il répondit d’un
ton sec :
- Soyez bien content que nous ayons pour le
moment quelque chose à faire au lieu de vous
plaindre, sinon à part vous lamenter sur votre
sort, je ne vois pas en quoi on pourrait vous
trouver intéressants!
Les deux hommes vexés se regardèrent
l’espace d’un instant, tandis que le prince
ouvrit la porte qui menait au corridor.
- Enfin vous voilà lança Frieza d’un air
approbateur.
Le regard fier et le buste droit, le Métamorphe
se tenait au centre de la pièce les mains
derrière le dos,
- Vous m'avez demandé maitre Frieza, demanda
Végéta.
- Végéta! Oui j‘ai une mission à te confier.
- Très bien, quels sont vos ordres maitre
Frieza?

- Dernièrement, j’ai appris que plusieurs de
mes hommes ont été exterminés sur diverses
planètes sans raison apparente, je veut savoir
qui est à l’origine d’un tel désastre.
Radditz étonné leva un sourcil et jeta un œil à
son coéquipier avec qui il chuchota. Végéta
remarquait leur petite discussion et tourna
légèrement la tête au-dessus de son épaule en
grommelant.
- Je vous ordonne donc de vous y rendre et de
vous occuper vous-même de cette tâche en me
trouvant le responsable cette mascarade
immédiatement! expliqua Frieza en haussant
soudainement le ton.
Les deux hommes sursautèrent, tandis que le
commandant surpris fronça les sourcils.
- Très bien majesté, dit-il en se prosternant,
Suite à leur entrevue avec le seigneur, ils
quittèrent en silence la pièce et longèrent un
long couloir. Radditz discuta avec Nappa à
propos de leur prochaine mission,
- Je ne comprends pas Frieza, il aurait pu
choisir le commando Ginue pour ce genre
d’opération? Pourquoi nous avoir affectés à
cette tache si simple ?
- Je ne sais pas lui répondit Nappa, quoi qu’il
en soit nos prédécesseurs n’ont pas été à la
hauteur pour une mission de routine comme
celle-ci.

Face à eux, le prince très préoccupé rencontra
subitement son rival Kiwi qui le bloqua au
passage. Celui-ci avait les mains posées sur les
hanches avec un sourire mesquin. Végéta leva
les yeux vers son interlocuteur et le fixa.
- Tiens donc mais que vois-je, ne serait-ce pas
Végéta! demanda Kiwi d’un ton absurde.
Végéta fronça les sourcils et ordonna à ses
hommes de partir,
- Radditz, Nappa, partez en avant! ajouta-t-il,
je vous rejoindrai à la salle d’expédition.
Les hommes passèrent devant, sans faire
attention à leur discussion.
- Je peux savoir ce que tu me veux encore?
grogna le commandant.
- Oh rien de spécial, juste discuter avec toi à
propos de ta future mission.
Kiwi approcha un peu plus son visage du sien
pour mieux l’intimider. Son haleine acre
semblait bruler les narines du prince qui se
recula légèrement.
- Ca ne te concerne pas je pense! répondit-il
en le bousculant.
Mais kiwi se retourna et l’agrippa par l‘épaule
d‘une main de fer.
- Justement si, je voulais te prévenir que là où
tu vas c’est assez dangereux, mais ça tu dois le
savoir?

Le sourire malsain du légionnaire ennuyait
sérieusement le guerrier.
- Ce qui m’embête vois-tu, c’est que te savoir
mourir bêtement me chagrine un peu, sachant
que je n’ai pas tout à fait fini avec toi! lança
Kiwi d’un ton amusé.
Agacé par ses propos, Végéta s’en alla en
grognant, laissant son rival rire après son
départ.
- A bientôt Végéta et tâche de te rappeler que
je suis toujours le premier !
- Le premier! Humph! Vivement le jour où j’en
finirai une bonne fois pour toute avec toi!
Pendant ce temps à la salle d’expédition. Un
soldat chargé de l’opération retrouvait les
deux saiyans et leur expliqua en détail leur
plan de travail.
- Bon voici votre destination, la planète Hilda,
les habitants ont été partiellement décimés par
un premier groupe, mais ont connu sur le
terrain comme une sorte de contestation, donc
c’est pour ça que l’on vous envoie pour vous
en charger.

- Eh alors! s’écria Radditz, si la planète a été
nettoyée pourquoi vouloir nous envoyer là-
bas?
Le soldat fixa longuement le guerrier sans dire
un mot, avant de lui répondre.
- Si on vous envoie pour telle ou telle
expédition, c’est qu’il y a une raison, sinon on
se serait passé de vos services.
Derrière eux, la porte s’ouvrit laissant entrer le
commandant.
- Que se passe-t-il ! cria Végéta.
- Rien, juste que l’un de vos hommes à un
petit souci à propos…
Ne supportant pas les remarques, Végéta lui
coupa directement la parole.
- Mes hommes sont capables de faire face à
n’importe quelle situation, même les plus
simples, dit-il en dévisageant Radditz au
passage.
- D’autres questions? demanda le soldat.
- Non pas pour moi spécialement, s’exclama
Nappa, mais je souhaite savoir s’il y aura autre
chose à coté.

- Pour la suite, je vous enverrai les
informations à distance, pour l’instant vous
êtes en charge de trouver l’individu et de
l’éliminer comme il a été prévu sur votre
feuille de route.
- Très bien ça me va, alors c’est parti pour la
planète Hilda! jubila Nappa en s’avançant vers
son vaisseau.
- Humph! toujours aussi insolents et râleurs
ces maudit Saiyans, grommela le soldat.
Végéta entendit ses paroles et se retourna en
tapotant sur son détecteur, avant de prendre
place dans son podspace. Un échange de
regard eu lieu entre les deux hommes durant
l’espace de quelques secondes lors de la
fermeture des portes. L’ordinateur central de
la base annonça leur départ.
- Planète Frieza, n°79 paré pour le décollage
dans dix-secondes.

Dans les vaisseaux, Nappa communiqua
furtivement avec son commandant.
- Dis-moi Végéta?
- Oui?
- Qu’est-ce qu’il te voulait Kiwi tout à l’heure
après notre départ?
- Rien de spécial, quoi qu’il en soit cette
mission va me permettre de pouvoir me
défouler un peu sur autre chose.
- Tu as bien raison, répondit aussitôt Radditz,
j’en n’ai un peu marre de passer mon temps à
m’entrainer sans rien à coté.
Les secondes écoulées, les vaisseaux quittèrent
la planète Frieza pour leur prochaine
destination.

De Cogeta Cats

Admin
Admin

Messages : 55
Date d'inscription : 31/12/2014

Feuille de personnage
Dé à lancer Dé à lancer: Lancé vos dé

http://dbzcu.forumgratuit.eu

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum